Relecture

Le projet

Relire les 4 histoires, soit 135 chapitres, pour :

La relecture

Pourquoi ?

J'ai ressenti la besoin de corriger mon texte pour proposer des versions téléchargeables et imprimer le récit sous forme de livres. Cela impliquait de figer mon texte de manière définitive, et je ne voulais pas laisser des fautes d'orthographe ou des erreurs dans la narration.

Quand ?

J'ai commencé les corrections après avoir terminé d'écrire les derniers chapitres, soit début août 2017 (le dernier chapitre a été publié le 1er septembre, mais il était terminé 1 mois avant). Je les ai poursuivies jusqu'à mi-novembre, soit sur 15 semaines. Le but était de pouvoir faire imprimer les livres avant Noël pour qu'ils puissent être mis sous le sapin.

Comment

Antidote

Pour commencer, j'ai corrigé chaque chapitre avec l'application Antidote.

Ce logiciel signale :

C'est un exercice assez ardu car il y a beaucoup de choses signalées qui ne sont pas forcément des fautes (mais les vraies fautes surlignées justifie l'utilisation de l'application). Cela amène à se poser des questions et définir ensuite des règles générales (sur l'emploi des majuscules ou des tirets, notamment).

Ce qui était le plus chronophage était de traiter les répétitions. J'en fais beaucoup et je devais parfois complètement réécrire mes phrases. Antidote m'en signalait une centaine par chapitre. Quand j'arrivais à descendre à 30, j'étais contente. Mais cela me prenait un temps fou. Il y a un moment, j'ai dû abaisser mes prétentions pour être dans les temps et me contenter de descendre à 50 / 60 répétitions, me contenant de ne retirer que les plus gênantes.

Dans l'ensemble, cette correction là demandait entre 1 h et 2 h par chapitres. Et il était difficile d'en faire plus de 2 par jour, tellement c'était fastidieux.

Début octobre, je me suis rendue compte que je n'arriverai pas à finir à ce rythme-là pour mi-novembre, car il me restait deux volumes entier à relire (70 chapitres). Pour le tome 4, j'ai remplacé la relecture Antidote par une double relecture "humaine". Ce sont mes correctrices historiques Fénice et Steamboat Willie qui s'y sont collées. J'ai fait une passe sur Antidote rapide pour repérer les erreurs les plus évidentes avant de leur confier le texte. Ce sont elles qui ont géré les répétitions, l'harmonisation des majuscules et la ponctuation.

Lecture papier

Ensuite j'ai fait une relecture sur papier pour corriger les phrases bancales, couper les phrases trop longues, vérifier le fond, améliorer la ponctuation. Pour cela, j'ai imprimé l'histoire par chapitre, 4 feuilles par page, recto verso, en livret. J'avais entre 2 ou 3 feuilles par chapitres (correspondant à 16 à 20 pages du livre).

Cette étape devait être effectuée APRES la correction Antidote, pour corriger les fautes que j'aurais pu introduire en remaniant mes phrases pour corriger les fautes ou éliminer les répétitions.

Là aussi cela prenait un certain temps : entre 30 et 45 minutes de lecture, puis 20 à 30 minutes pour intégrer les corrections. Pendant 15 semaines, au lieu de lire dans les transports en commun, j'ai relu et annoté avec mon crayon à papier. Dans mon sac, j'avais remplacé ma liseuse par le protège-cahier où je plaçais mes feuilles à relire.

Un week-end, j'ai fait un marathon : j'ai relu les 20 derniers chapitres du tome 4 le samedi et j'ai intégré les corrections sur mon document le dimanche.

relecture extérieure

Comme il est difficile de voir ses propres fautes (règles un peu tordues de grammaire, mots manquants ou en trop), j'ai trouvé important de me faire relire par d'autres. Cette troisième relecture avait plusieurs avantages :

Outre toutes les erreurs corrigées, j'ai eu des retours précieux sur des fautes récurrentes que je faisais. Le temps qu'il me fallait pour reporter ces corrections-là variait beaucoup en fonction des fautes repérées.

Par contre, comme je relisais tout avant d'envoyer à d'autres, mon avancée était un goulot d'étranglement. J'ai finalement dû envoyer le tome 4 en relecture avant de relire moi-même et intégrer les deux corrections en même temps.

Les passes

Les passes ont servi à harmoniser le document ou traiter les erreurs récurrentes qui avaient été repérées sur un chapitre (et devait être corrigées partout).

L'harmonisation a porté sur la graphie (maitre/maître), la dénomination (le nom des guildes, nom de personnes qui ont changé au cours des livres), les règles de typographie (majuscules, féminisation des fonctions), choix de terme (M./Mme ou Mr/Mrs ?), les tics de langage (chasse aux "ce dernier" qui était utilisé plus de 3 fois par chapitre), règles de grammaire (gérer le subjonctif).

Au fil de la correction, j'avais une liste de 60 points à vérifier de manière systématique sur les 4 documents. Certains se réglaient d'un simple Rechercher/Remplacer. Pour d'autres, je devais passer sur toutes les occurrences et corriger au cas par cas.

Le temps passé

J'ai passé en moyenne plus de 3h30 par chapitres soit plus de 480 heures de travail. Cela représente 4h30 par jour, sur 15 semaines.

Il le pire est qu'il reste encore des coquilles.

Les modification apportées lors de la relecture

J'ai modifié certains éléments de fond au cours de cette relecture :


Tous les textes sur ce site sont sous licence Creative Commons BY NC SA : Libre de droits sous les conditions suivantes : Attribution + Pas d’utilisation commerciale + Partage dans les mêmes conditions. Les images ne m'appartiennent pas, elles m'ont été confiées sous conditions. Merci de me contacter avant de les réutiliser.